Les manifestations extra digestives de la maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie affectant le système digestif plus particulièrement l’intestin. Il y a ainsi des réactions et manifestations digestives, mais également des manifestations extra digestives comme l’anémie. Certaines manifestations sont fréquentes et donc généralisées, alors que d’autres plus rares sont désignées nommément.

Les rhumatismes articulaires et la myocardite

Ce sont des douleurs s’accompagnant de raidissement au réveil. Elles peuvent précéder les manifestations digestives ou être concomitantes entre elles. Un dérouillage articulaire suffit pour les apaiser, et elles disparaissent suite au traitement digestif.

On distingue le rhumatisme axial et le rhumatisme périphérique. Le premier atteint la colonne vertébrale dont la spondylarthrite et la sacro-illite tandis que le second atteint les genoux, les poignets, les chevilles ou les coudes. Les deux peuvent se manifester ensemble ou séparément. La myocardite est rare, elle se manifeste par des troubles cardiaques et le traitement se fait par des immunosuppresseurs.

Les manifestations cutanées et le Crohn métastatique

Il s’agit de l’aphte buccal, de l’érythème noueux et le pyoderma gangrenosum.

L’érythème noueux est une irruption douloureuse composée de nodules fermes et mobiles sous la peau et de couleur bleutée. Il prédomine sur les bras et les jambes. Le traitement de la maladie de Crohn suffit à le faire disparaitre.

Le pyoderma gangrenosum commence par une pustule qui s’étend pour finir en une ulcération profonde avec des bourrelets violacés. Il se décèle sur les parties inférieures surtout sur la jambe. Un traitement général par un corticoïde à forte dose est nécessaire. La cicatrisation est souvent imparfaite avec une hyper pigmentation.

L’aphte se traite habituellement par des bains de bouche et le cas échéant par la colchicine. Le crohn métastatique se présente sous forme de lésions avec des granulomes susceptibles de toucher tous les organes comme les poumons, les reins, les os…

Les manifestations ophtalmologiques et la cholangite sclérosante primitive

La plus fréquente est l’uvéite. C’est une inflammation de l’uvée qui est une membrane entre la sclère et la rétine, c’est la partie intermédiaire pigmentaire de l’œil composé de la choroïde, le corps ciliaire et l’iris. L’uvéite se caractérise par des yeux rouges, un trouble de la vue et des douleurs. Le traitement se fait avec les collyres, les corticoïdes et les immunosuppresseurs.

Les manifestations oculaires surgissent habituellement avec les poussées. Il convient de faire une consultation ophtalmologique quand la maladie de Crohn est diagnostiquée. La cholangite sclérosante primitive est une inflammation biliaire et entraine une diminution du diamètre des canaux biliaires et l’apparition de tissus cicatriciels nuisant à la bonne circulation de la bile.

Retour : Les symptômes de la maladie de Crohn

À lire aussi : Eczema et maladie de Crohn